Pages Menu
Le sexage des inséparables roseicollis

Le sexage des inséparables roseicollis

Chez le roseicollis, il n’y a pas de dimorphisme sexuel.
Mâle et femelles sont strictement identiques, d’où l’éternelle question : mâle ou femelle ?

Toutes les techniques ont fait leurs preuves, il est impossible de différencier mâles et femelles.
Ecartement pelvien, port de la tête, gabarit, aucune technique ne permet réellement d’affirmer le sexe d’un roseicollis.

En ce qui me concerne, seule l’observation du comportement des sujets dans des volières en colonie me permet de garantir le sexe de mes oiseaux. Sur trois ou quatre mois… Si ce n’est plus…

Le test des os pelviens

 
sexage inseparablesIl consiste à mesurer l’écartement entre les os pelviens perceptibles avec le bout du doigt à la base de l’abdomen.

Chez la femelle, cette distance est plus grande que chez le mâle. Ceci vaut également pour la distance entre les os pelviens et le sternum.

La distance entre le sternum et les os pelviens est plus longue chez la femelle que chez le mâle, lorsque celle-ci est en condition de reproduction.

Ce test n’est relativement fiable que si le test est effectué juste avant ou pendant la couvaison et s’il est pratiqué par un éleveur expérimenté.

En dehors de la période de couvaison et chez de jeunes oiseaux, ce test n’est vraiment pas fiable.
De plus, ce n’est pas tant en terme d’écartement que de flexibilité qu’il faut se fier…


Les méthodes fiables

Il existe trois méthodes réellement fiables :
la reproduction, les mutations liées au sexe et le sexage ADN.

La reproduction :

 
roseicollis planeur

Dîtes vous bien que si l’oiseau pond c’est une femelle et que si les œufs sont fécondés alors son partenaire est un mâle :)… Mais attention, un oiseau qui ne pond pas n’est pas forcément un mâle… 🙁

La photo présente un sujet dans la position dite du planeur. Elle est caractéristique des femelles prêtes à la reproduction. Si vous observez un de vos sujets dans cette position, c’est une femelle…

Les mutations liées au sexe :

 
sexage inséparables

Par exemple si vous accouplez un mâle lutino avec une femelle verte, alors vous obtiendrez 50% de femelles lutinos et 50% de mâles verts porteurs de lutinos.

Dans ce cas de figure le sexe des petits est garanti.

Voir notre fiche sur les mutations liées au sexe
 

Le sexage ADN :

 
Cette analyse, pratiquée par quelques laboratoires, a désormais fait la preuve de sa fiabilité. Comptez entre 15 et 20 € par oiseau. Contrairement à l’endoscopie, cette technique non invasive ne nécessite pas d’acte chirurgical. On évite ainsi toutes complications liées à l’anesthésie et au risque infectieux. De plus elle permet de sexer des oiseaux très jeunes sans pour autant faire appel aux services d’un vétérinaire spécialisé.

Chez les oiseaux, les chromosomes sexuels sont désignés par deux lettres Z et W. Acquis dès la conception, les femelles hétérozygotes portent les chromosomes Z et W. Les mâles homozygotes possèdent deux exemplaires du chromosome Z. L’analyse consiste donc à mettre en évidence le chromosome W spécifique à la femelle.

Le plus facile consiste à prélever quelques plumes sur la queue de l’oiseau, alternative qui aujourd’hui tend à être adoptée par la majorité des éleveurs. La qualité de votre prélèvement est déterminante dans la fiabilité des résultats. Afin d’éviter une analyse faussée. N’envoyez jamais de plumes ramassées à même le sol qui risquent d’être contaminées par d’autres oiseaux de la volière, ou tout simplement inadaptées à l’analyse… Ni de plumes coupées qui rendraient difficile voire impossible l’analyse, l’ADN se trouvant à la base de la plume.

Dans tous les cas, vous prendrez soin de remplir un formulaire mis à disposition par le laboratoire qui devra comporter le nom d’espèce précis de l’oiseau (ainsi que le nom latin s’il est connu) et l’identification de celui-ci (N° d’immatriculation ou le nom de l’oiseau)

Les échantillons soigneusement emballés individuellement, dans une enveloppe pour les plumes seront eux aussi clairement identifiés. Un délai de 5 jours ouvrables est nécessaire pour l’édition d’un certificat de sexage ADN.

Quelques laboratoires :

www.labofarm.com
www.genindexe.com
www.geschlechtsbestimmung.de
 


 

Conseils

Méfiez vous de l’éleveur qui vous garantira le sexe de votre oiseau au simple comportement, à la simple tête ou au toucher pelvien…
J’aurai personnellement dû me méfier des éleveurs expérimentés, champions de France, champions d’Europe ou du Monde (surtout lorsqu’ils sont plusieurs… à se tromper..!) qui m’ont garanti me vendre de beaux mâles qui sont aujourd’hui les mères de mes plus jolis roseicollis… Ou l’inverse…

Car ce n’est pas arrivé qu’une fois mais … toutes les fois !!! Mais j’ai acquis là une expérience et une certitude, le sexage au toucher pelvien et à la simple observation de l’oiseau dans une cage est impossible.

Il n’y a pas de bons éleveurs, il n’y a que des vieux éleveurs…. Si eux n’y arrivent pas…

Le petit truc utile serait une fois repérés de baguer vos couples en fonction du sexe… Une couleur pour chaque sexe… On trouve facilement des bagues ouvertes dans ce but…