Pages Menu
Pallid

Pallid

Symbole : inopd

Mutation récessive liée au sexe

Réduction partielle des mélanines

Anciennement appelée isabel, la mutation pallid serait apparue dans les années 70 en Australie chez Mr Fisk à Sidney.
L’appellation isabel s’avère inexact pour cette espèce : isabel est utilisé dans le monde des canaris pour une combinaison liée au sexe de brown (cinnamon) et d’agate (pallid).

Il s’agit d’une mutation récessive liée au sexe et l’on sait aujourd’hui qu’il s’agit d’un allèle dominant du lutino.

Comme il se trouve sur le même locus, il s’agit donc bel et bien d’une mutation différente du locus ino.

On pourra notamment obtenir des sujets PallidIno présentant une couleur intermédiaire aux deux mutations.

Descripton

Cette mutation provoque une réduction de 60% de l’eumélanine visible, produisant ainsi un oiseau jaune avec un reflet vert sur tout le corps.

La couleur jaune de l’oiseau est donc un peu moins lumineuse que le lutino, plus profonde mais moins vive.
La psittacine n’étant pas affecté, le masque reste identique au type sauvage.
Le front de cet oiseau est ainsi rouge vif puis dégradé sur les lores et le plastron.
Occiput et nuque sont vert pâle, ainsi que le manteau et les couvertures.

Poitrine, abdomen, flancs et région anale vert terne, manifestement plus clair que le manteau et les couvertures.
Le croupion n’est touché que partiellement et reste coloré bleu ciel grâce à la présence partielle de mélanines.
Sus caudales bleu ciel virant au vert pâle, sous caudales vert terne.
Les rémiges sont brun gris avec la partie externe de teinte manifestement plus claire.
Rectrices secondaires présentant un dessin transversal gris brun – rouge – gris brun, les pointes sont bleu ciel.Les rémiges sont grises avec un reflet beige clair.

Ces oiseaux ont les yeux rouges à la naissance mais au bout d’une semaine environ, l’oeil prend une teinte identique à celui d’un type sauvage.

Les pattes, les doigts et les ongles sont clairs.

Exemples d’accouplements

Mâle pallid x femelle verte :
– 50% de mâles verts / pallid
– 50 % de femelles pallid

Mâle vert / pallid x femelle verte :
– 25% de mâles verts
– 25 % de mâles verts / pallid
– 25% de femelles vertes
– 25 % de femelles pallid

Mâle vert x femelle pallid :
– 50 % de mâles verts / pallid
– 50 % de femelles vertes

Mâle pallid x femelle pallid :
– 100 % de pallid

Le croisement avec la mutation turquoise et le facteur violet est du plus bel effet