Pages Menu
Agapornis fischeri

Agapornis fischeri

L’inséparable de Fischer (Agapornis fischeri) est une des neuf espèces d’inséparables. Il peut vivre entre 15 et 20 ans. L’Agapornis fischeri a été découvert par le Dr. Fischer en Tanzanie du Nord en 1887.

Aire de répartition

Nord de la Tanzanie, Nord-Ouest du Tanganyika et au Sud du Lac Victoria.

Description

Le fischeri a une grandeur d’environ 15 centimètres. Cette espèce ne possède pas de dimorphisme sexuel.

Il se distingue des autres inséparables et des autres oiseaux par ses caractéristiques physiques :

La couleur générale du corps est verte. Les flancs, la poitrine et le ventre sont légèrement vert jaunâtre.

Son masque, le front, les joues et la bavette sont d’une couleur rouge orangé qui vire vers une teinte plus claire jusqu’à la limite de la partie supérieure de la poitrine. La nuque est bronze brunâtre avec une légère teinte orange dégradée jusqu’à la limite du vert olive.

Les rémiges sont gris foncé, le croupion est de couleur bleu violacé. Le bec est rouge corail avec à la base comme une cire blanche.

Autour de l’iris brun noir, on retrouve le cercle oculaire blanc typique

Les pattes sont grises et les ongles gris foncé.

Habitat

couple fischeriCes oiseaux vivent dans les savanes assez sèches et boisées d’altitude comprise entre 1200 et 1800 mètres, plantées d’acacias, de palmiers dattiers, on les rencontre aussi dans les zones cultivées de maïs et de millet, ce qui leur apporte une abondante nourriture.

Ils vivent par petits groupes qui forment une colonie lors de la saison de reproduction.

 

Généralement la saison de couvaison se fait de mai à juin. Ils nichent de préférence dans les cavités des arbres où ils y construisent leur nid à base d’écorces, de feuilles ou brindilles, celles-ci sont déchirées en bandes et introduites dans le nid avec le bec. Le nid volumineux comporte une chambre de couvaison surmontée d’un dôme avec un couloir d’entrée.

Les œufs sont pondus un à un tous les 2 jours, la ponte comprend 3 à 6 œufs, couvés dès le premier œuf et la couvaison dure de 21 à 25 jours.
Les jeunes quittent le nid vers 5 à 6 semaines et sont indépendants une quinzaine de jours après.

En captivité

Les Fischers pourront être logés en volière à plusieurs couples ou pour une bonne sélection, en grandes cages individuelles d’environ 80x40x40. Ce sont des oiseaux très robustes et rustiques, ils pourront supporter facilement nos gelées d’hiver à condition de leur procurer un abri sec, hors courant d’air et protégé par le haut du gel.

Les Fischers logés dans des volières sans abri, lors de gelées moyennes risquent de perdre des doigts aux pattes puisqu’ils ont tendance à dormir accrochés au grillage et au premier envol du matin, les doigts restent collés au grillage. De même si vous les loger dans des volières côte à côte, penser à doubler le grillage.

Un nid placé horizontalement leur conviendra mieux, car ils entassent énormément de matériaux de nidification. Ils confectionneront une chambre de couvaison avec un couloir d’entrée. Le nid en contre plaqué aura une dimension minimum de 22 cm de long sur 18 de hauteur et 18 cm de large, avec un trou d’accès de 5 cm de diamètre.

Elevage

La forme sauvage du fischeri est un oiseau idéal pour un amateur débutant. Il ne demande pas d’exigences spéciales et les résultats de reproduction ne se font en général pas attendre. Le fischer reproduit en captivité aussi bien en hiver qu’en été, mais il est préférable d’attendre le printemps. Après l’élaboration du nid, la femelle pond 3 à 6 œufs et couve environ 23 jours à partir du 1er œuf. A la naissance, les jeunes ont un duvet orange qui devient gris foncé au fur et à mesure de leur croissance. Les jeunes sont bagués en 4,5 mm vers le huitième jour, un contrôle régulier devra être effectué tous les jours pour éviter le refus de bague ou qu’une brindille ne se glisse entre la patte et la bague. Les jeunes prennent leur envol vers 5 semaines et restent nourris par le père encore quinze jours, pendant que la femelle recommencera une ponte. Il faut retirer le nid après deux couvées réussies.

Mutations

Agapornis fischeri panache bleu

Les mutations propres à l’Agapornis fischeri sont : dark eyed clear, edged, panché dominant, panaché récessif, mottle, misty, euwing, [/caption]slaty.

En transmutation d’autres espèces : bleu, pastel, ino et violet